Aller au contenu
Éclipse historique du 8 avril

55 000 visiteurs venus d’ailleurs et 4 M$ de retombées

55 000 visiteurs venus d’ailleurs et 4 M$ de retombées
L'Estrie était placée sur la trajectoire de l'éclipse solaire de 8 avril. / Archives Cogeco Média

C’était perceptible lors de cette journée historique du 8 avril, mais maintenant, on a les chiffres pour s’en convaincre. 

L'éclipse solaire totale a généré d'importantes retombées pour l'industrie touristique des Cantons de l'Est, avec plus de 55 000 visiteurs, dont 25% hors Québec.

Ceux-ci provenaient principalement des États-Unis, de l'Ontario, de l'Europe et de l'Ouest canadien, indique Lysandre Michaud-Verreault, directrice de Tourisme Cantons de l'Est.

«Ce sont encore des données préliminaires. On parle de données géolocalisées pour avoir un nombre de visiteurs. Ça prend beaucoup de temps pour colliger toutes les données. Mais on a déjà un bon aperçu pour la journée du 8 avril», explique-t-elle.

«On aime parler de retombées socio-économiques parce qu’on veut faire un calcul de retombées économiques, c'est vraiment un calcul super sophistiqué. Ce qu'on sait, c'est que ça a profité à l'industrie touristique. Notamment dans les hébergements. On a eu 55 000 visiteurs qui sont venus d'en dehors de la région. À cela s'ajoutent aux gens de la région qui se sont déplacés et qui ont soit consommé, fait une activité touristique, etc. On ne peut pas encore répertorier en ce moment.»

L'Estrie était directement placée sur la trajectoire de l'éclipse solaire totale le 8 avril, rappelons-le.

«Beaucoup d'argent neuf»

En demeurant conservateur, Tourisme Cantons-de-l’Est estime les dépenses effectuées à 4 millions $ pour la période du 6 au 8 avril. Le taux d'occupation hôtelier a atteint 88% le lundi. Ces données préliminaires indiquent un succès tant pour les sites d'observation que pour l'économie locale.

«Le taux d'occupation des hébergements était quasi complet pour le samedi et le dimanche. On sait qu’il est à 88 % pour le lundi. On sait que les gens qui venaient d'ailleurs au Québec, ou même les gens de la région qui se sont déplacés, ont probablement consommé, donc ils ne sont pas répertoriés dans ces 4 millions $», calcule Mme Michaud-Verreault.

«C'est pour ça qu'on dit que c'est assez conservateur, mais c'est quand même très intéressant de le dire de manière très conservatrice. Quatre millions $ ont été injectés dans l'économie des Cantons de l'Est entre le 6 et le 8 avril. C'est beaucoup d'argent neuf.»

Écoutez l’entrevue accordée à Jean-Sébastien Hammal.

482 demandes

Du côté de la Ville de Sherbrooke, on note que le bureau d’information touristique a reçu 482 demandes de renseignement entre le 4 et le 8 avril.

Cela représente une augmentation de 700 % comparativement aux mêmes dates l’an dernier.

Le Centre de foires de Sherbrooke a reçu la visite, pour l’occasion, de plus de 3000 personnes rassemblant des visiteurs d’un peu partout à travers les États-Unis et le Canada. Plus des deux tiers des personnes répondantes d’un sondage réalisé auprès de partenaires de l’industrie touristique ont constaté une hausse de 50 % de l’achalandage dans les jours qui ont suivi ou précédé l’éclipse. 

 

Abonnez-vous à l’infolettre du 107.7 Estrie!Abonnez-vous à l’infolettre du 107.7 Estrie!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Jean-Sébastien Hammal

La SÉPAQ examinera les particules fines des feux de camp
Encore un exemple d'ingérence du fédéral - Andréanne Larouche
Les cellulaires en classe, on en parle encore?

Vous aimerez aussi

0:00
4:35
L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Sans réserve
En direct
En ondes jusqu’à 15:00