Aller au contenu
Réforme Drainville sur le Français

Il faut privilégier les jeunes en difficulté, dit le prof Égide Royer

Il faut privilégier les jeunes en difficulté, dit le prof Égide Royer
Bernard Drainville / Archives PC

Actuellement 30 % des jeunes à l'école secondaire ont d'énormes difficultés en lecture et en écriture. 

C’est dans ce contexte que le ministre de l’Éducation, Bernard Drainville, propose une réforme de l'enseignement du français au Québec, dit Égide Royer, professeur associé à la Faculté des sciences de l'éducation de l'Université Laval.

«Si vous faites une réforme ou si vous retravaillez le programme de français, il faut que la préoccupation numéro un soit les jeunes qui sont en adaptation scolaire et qui vivent des difficultés en français», argumente-t-il.

«La lecture, c'est quelque chose qu'on doit enseigner. Apprendre à parler, puis apprendre la langue, c'est quelque chose qui se fait naturellement avec nos parents. La lecture et l'écriture, ça doit être enseigné.»

Des retards

Des jeunes qui ont des retards en lecture, en écriture, à la fin de troisième année, c'est déjà très tard, poursuit-il.

«Ça devient très difficile de corriger la situation et ce n'est pas de modifier l'orthographe ou de faire des études sur quels genres de modifications qu'on peut apporter. J’ai un jeune sur trois en difficulté au secondaire présentement dans les écoles publiques. C'est essentiellement des jeunes qui présentent des difficultés en lecture et en écriture.»

Ces mauvais résultats ont des répercussions sur la persévérance scolaire au niveau collégial. Quand les jeunes qui ont une moyenne inférieure à 70 % au secondaire, deux jeunes sur dix ne complètent pas leur Cégep avec un diplôme», renchérit M. Royer.

Écoutez l’entrevue accordée à Marc Toussaint.

À écouter aussi:

«Il va manquer encore des enseignants à la rentrée» - Bernard Drainville

Abonnez-vous à l’infolettre du 107.7 Estrie!Abonnez-vous à l’infolettre du 107.7 Estrie!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Marc Toussaint

Prudence dans les événements estivaux: mieux vaut prévenir que guérir
Le conseils des maires attire plusieurs citoyens
«Le malade tombe entre deux chaises» - Paul Brunet

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Le Québec maintenant
En direct
En ondes jusqu’à 18:30