Aller au contenu
Bilan 2023-2024

DPJ: augmentation des cas en lien avec la violence conjugale

DPJ: augmentation des cas en lien avec la violence conjugale
La DPJ de l'Estrie a reçu 1229 signalements en lien avec de l’exposition à la violence conjugale en 2023-2024, / Fournie

La Direction de la protection de la jeunesse (DPJ) de l'Estrie a reçu 1229 signalements en lien avec l’exposition à de la violence conjugale en 2023-2024, alors que ce nombre était de 1047 un an avant.

La violence conjugale a des effets dévastateurs sur les enfants, touchant leur bien-être émotionnel, mental et physique, et affectant leur capacité à établir des relations saines et à se sentir en sécurité, indique-t-on.

L’intervention de la DPJ, de concert avec plusieurs partenaires, devient nécessaire et essentielle pour permettre de retrouver un environnement stable et sécurisant, où les enfants peuvent se reconstruire et retrouver un sentiment de normalité.

«En contexte de violence conjugale, le partenariat est incontournable pour assurer la sécurité des enfants», soutient Stéphanie Jetté, directrice de la protection de la jeunesse.

«L’apport de chacun pour détecter, agir en amont et soutenir les parents permet de diminuer l’impact de la violence sur l’enfant et même d’éviter le plus possible l’intervention de la DPJ dans leur vie.» 

Pour les auteurs ou victimes de violence conjugale ou victime, des ressources d’aide sont à la portée de tous. «Les intervenants sont outillés pour bien les accompagner et ainsi contribuer à la santé et la sécurité des enfants exposés à cette violence», ajoute Gaëlle Simon, directrice des services généraux.

9126 signalements

Dans son bilan 2023-2024, la DPJ de l’Estrie note avait reçu 9126 signalements, comparativement à 9347 l’an dernier, soit une baisse de 2,4 %. Dans 26 % des cas, les signalements ont été retenus, soit la même proportion qu’en 2022-2023.

La moitié des signalements retenus concernent de la négligence ou un risque sérieux de négligence.

On ajoute que 65,7 % des enfants dont la situation a été prise en charge par la DPJ sont demeurés dans leur milieu familial ou chez des tiers significatifs.

556 jeunes (contre 528 en 2022-2023) ont reçu des services dans le cadre de la Loi sur le système de justice pénale pour les adolescents (LSJPA), ce qui représente une augmentation de 5,3 % par rapport à l’an dernier.

Abonnez-vous à l’infolettre du 107.7 Estrie!Abonnez-vous à l’infolettre du 107.7 Estrie!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
L'effet Lavallée
En direct
En ondes jusqu’à 12:00