Aller au contenu
Chefferie de Sherbrooke Citoyen

Pierre-Luc Dusseault songe à la mairie de Sherbrooke

Pierre-Luc Dusseault songe à la mairie de Sherbrooke
Pierre-Luc Dusseault / Tirée de Facebook

L’ancien député fédéral Pierre-Luc Dusseault songe à se présenter à la mairie de la Ville de Sherbrooke.

Celui qui a porté les couleurs du NPD pendant huit ans et demi se dit en réflexion à savoir s’il se présentera à la chefferie du parti Sherbrooke Citoyen, à la suite de la démission surprise de la mairesse Évelyne Beaudin.

Rappelons qu’elle a annoncé vendredi qu’elle ne sollicitera pas un nouveau mandat l’an prochain. Mme Beaudin demeure membre de Sherbrooke Citoyen. Geneviève La Roche, conseillère municipale du district d’Ascot et membre de Sherbrooke Citoyen, devient cheffe du parti de façon intérimaire. 

Selon M. Dusseault, plusieurs personnes qu’il a croisées au cours des derniers jours lui ont suggéré de se présenter.

«Les gens m’encouragent à réfléchir à me présenter. Je suis en réflexion», a-t-il annoncé sur les ondes du 107,7 Estrie lundi matin.

«Ce n’était pas prévu avant vendredi que cette opportunité se présente. Je suis impliqué avec Sherbrooke Citoyen. Ça m’encourage à la réflexion. Certains pensent que je pourrais faire un bon travail.»

Distillerie 

En 2023, Pierre-Luc Dusseault s’est lancé en affaires en implantant une distillerie à Sherbrooke. Cette nouvelle aventure dans sa vie devra se conjuguer avec celle du travail de maire s’il est élu chef de Québec Citoyen et qu’il remporte une éventuelle élection municipale.

«Le service public m’interpelle, je souhaite faire avancer la Ville, au profit de la communauté pour que personne ne soit laissé pour compte. La politique municipale est plus proche de la population, tout est plus personnel.» 

Concernant les frictions entre les élus remarquées ces dernières semaines, M. Dusseault aimerait installer un climat «plus harmonieux» à l’hôtel de ville.

Sur la question de la très controversée «taxe piscine», Pierre-Luc Dusseault dit qu’il aurait fait les choses autrement, pas en deux temps comme ce fut le cas au cours des derniers mois.

À lire aussi:

Hélène Dauphinais: «La mairesse se promène pas dans un jardin de roses actuellement»

À écouter:

La cour à Pelletier: «Le risque est là, ça prend du courage pour aller là»

Abonnez-vous à l’infolettre du 107.7 Estrie!Abonnez-vous à l’infolettre du 107.7 Estrie!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Jean-Sébastien Hammal

Le déversement des eaux usées est terminé
Confectionner les habits de futurs joueurs de la LNH, ça se prend bien!
Piste cyclable: tombez sous le charme de la Route des champs!

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Classiques 80-90
En direct
En ondes jusqu’à 18:00