Aller au contenu
Déclaration de Saguenay

L'ombre d'Émilie Lessard-Terrien planait sur le Conseil national de QS

L'ombre d'Émilie Lessard-Terrien planait sur le Conseil national de QS
Gabriel Nadeau-Dubois et Christine Labrie / Presse Canadienne

L'ombre d'Émilie Lessard-Terrien, qui a démissionné à titre de co-porte-parole de Québec solidaire le mois dernier, a plané sur l'ouverture du Conseil national du parti politique de gauche. 

Gabriel Nadeau-Dubois, co-porte-parole de Québec solidaire, a évoqué une ambiance plus sereine au Conseil national du parti à Jonquière, malgré les récents enjeux liés à ce départ fracassant.

Selon Christine Labrie, co-porte-parole féminine par intérim et députée de Sherbrooke, la déclaration de Saguenay vise à une décentralisation vers les régions et une plateforme électorale ciblant des priorités pour les élections de 2026. 

«Les membres de Québec solidaire avaient beaucoup de choses à dire, notamment sur le départ d'Émilie. On a eu de belles discussions pour répondre notamment aux questions des membres sur ce qui s'était passé, puis également entendre leurs pistes de solutions», dit-elle.

«Il y a eu beaucoup de partages, de ressentis aussi par rapport à tout ça. C'est certain que plusieurs membres regrettent. D'ailleurs, je pense que c'est largement partagé. L'ensemble des membres regrette le départ. On a également eu de belles discussions sur la déclaration de Saguenay, sur l'actualisation du programme qui a été adoptée. Moi, j'ai trouvé ça très riche comme échange. On savait qu'il y aurait des débats, on y est habitués. Puis ça s'est passé de manière très sereine, comme je m'y attendais.»

Mme Labrie a souligné l'importance de parler aux régions et de l'engagement du parti à ne pas perdre d'emplois nets dans les transitions écologiques.

«On avait besoin de faire l'exercice de tournée qu'on a fait dans la dernière année. La déclaration de Saguenay, c'est les constats qu'on a faits à travers cette tournée. Plus de 130 rencontres ont eu lieu à travers le Québec, une quinzaine d'assemblées citoyennes», se souvient-elle.

«Puis, on a soumis des propositions d'ajustement dans nos positions à Québec solidaire pour répondre aux préoccupations qui nous ont été exprimées, notamment quand on parle de crise environnementale, de la transition qui doit s'opérer. On a entendu les craintes de certains acteurs dans différentes régions par rapport aux pertes d'emploi. Donc, une des positions qu'on a adoptées en fin de semaine c'est le principe du zéro perte d'emplois nets au sein de chaque région.»

Écoutez l’entrevue accordée à Jean-Sébastien Hammal.

À écouter aussi:

Critique de GND envers PSPP sur l'immigration: «Il sait très bien que l'attention médiatique va se porter sur cette rivalité»

«Gabriel Nadeau-Dubois sort gagnant» - Jonathan Trudeau

QS moins à gauche? «On l'est différemment» - Gabriel Nadeau-Dubois

Abonnez-vous à l’infolettre du 107.7 Estrie!Abonnez-vous à l’infolettre du 107.7 Estrie!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Jean-Sébastien Hammal

14 juin: vers une Journée nationale des pistes cyclables!
C’est fois, c’est la bonne pour le centre-ville de Sherbrooke
La programmation du Festival des traditions du monde est dévoilée

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Les amateurs de sports
En direct
En ondes jusqu’à 00:00