Aller au contenu
Démission surprise d’Émilise Lessard-Therrien

Christine Labrie ébranlée par les événements des derniers jours

Christine Labrie ébranlée par les événements des derniers jours
Christine Labrie / Archives Cogeco Média

La députée solidaire de Sherbrooke, Christine Labrie, se dit bouleversée par les secousses subies par son parti au cours des derniers jours.

Le co-porte-parole Gabriel Nadeau-Dubois était absent de l'Assemblée nationale mardi, au lendemain de la démission surprise d’Émilise Lessard-Therrien.

Tout cela provoque des émotions au sein de Québec solidaire (QS). 

Invitée à commenter sur les ondes du 107,7 Estrie mercredi matin, Mme Labrie a tenu à défendre M. Nadeau-Dubois.

Elle est aussi ébranlée par le départ de Mme Lessard-Therrien comme co-porte-parole de QS.

«La décision d’Émilise a pris plusieurs personnes par surprise, quoique d'autres l'avaient davantage vu venir», déclare Mme Labrie.

«Mais, on vit un deuil collectif en ce moment parce qu'on s'était tous rassemblés derrière elle quand Émilise avait été élue l'automne dernier. Puis, on était mobilisés par son projet.»

Émilise Lessard-Therrien avait eu la possibilité d’annoncer sa décision de vive voix à Christine Labrie avant que sa décision soit rendue publique.

«J'avais eu l'occasion de discuter avec elle dimanche… une discussion très émotive. C'est aussi mon amie», ajoute la députée de Sherbrooke.

«Ça me dérange de la voir dans un état d'épuisement aussi important. Mais elle a pris une décision pour sa santé que je respecte. C'est sûr que j'aurais voulu qu'elle ait à prolonger son congé de maladie. J'aurais voulu qu'elle persévère dans ses fonctions.»

«Je me fais entendre»

Concernant les déclarations de Mme Lessard-Therrien qui avaient écorché Gabriel Nadeau-Dubois, Christine Labrie dit ne pas avoir été témoin de gestes ou de comportements du co-porte-parole masculin de la formation politique de gauche.

«Je peux vous dire que quand j'ai des choses à dire à l'interne, je me fais entendre, puis on est capable d'avoir des discussions», assure-t-elle.

Des discussions internes sur le leadership et l'organisation de QS sont en cours, avec une réflexion sur les changements nécessaires pour éviter de tels problèmes à l'avenir, selon elle.

Écoutez l’entrevue accordée à Jean-Sébastien Hammal.

À écouter aussi:

«Des reproches qui sont vagues, flous et qui sont invérifiables» - Patrick Lagacé

À lire aussi:

«C'est des porte-parole qu'on a, c'est pas des chefs» - Christine Labrie

Abonnez-vous à l’infolettre du 107.7 Estrie!Abonnez-vous à l’infolettre du 107.7 Estrie!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Jean-Sébastien Hammal

Toujours aucun indice sur le vol de 75 vaches à Cookshire-Eaton
«Une pièce qui donne de l'espoir aux proches aidants» -Louise Deschâtelets
«La nature est plus forte que tout, et il était temps de partir!»

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Le Québec maintenant
En direct
En ondes jusqu’à 18:30