Aller au contenu
Nom d’une rue en construction au centre-ville

Le Comité de toponymie dénonce l’ingérence de la mairesse

Le Comité de toponymie dénonce l’ingérence de la mairesse
La nouvelle rue ira de Dépôt à des Grandes-Fourches, vers la rue Wellington Sud. / Tirée de Google Map

Le nom de la future rue en construction au centre-ville de Sherbrooke soulève la colère chez des membres du Comité de toponymie de Sherbrooke.

Dans une lettre dont le 107,7 Estrie a obtenu copie, ceux-ci reprochent à la mairesse Évelyne Beaudin d’imposer un nom et d’interférer dans le processus de nomination d'une rue.

Jean-Marie Dubois, membre du Comité de toponymie, exprime son mécontentement face au comportement de la mairesse Évelyne Beaudin, alors qu’il est prévu depuis 2010 pour honorer Jean-Baptiste Nolain. 

La mairesse suggère plutôt deux noms de femmes pour cette rue, sans retenir le choix historique de celui de Jean-Baptiste Nolain, déplore-t-il.

«À quelques reprises, le Comité de toponymie a essayé de soumettre de façon officielle le nom au conseil municipal. Et à deux reprises, notre demande avait été interceptée par l'exécutif de la Ville», dit M. Dubois, invité à l’émission Midi Actualité.

Il souligne également le manque de communication entre le comité et le conseil municipal ainsi que la nécessité de respecter le rôle décisionnel du conseil en matière de toponymie.

«La chasse à l'homme de la mairesse»

Des membres du Comité ont signé une longue lettre intitulée «La chasse à l'homme de la mairesse de Sherbrooke», se plaignant que Mme Beaudin cherche à honorer seulement des noms féminins.

Rappelons que des travaux ont débuté la semaine dernière afin d’aménager un accès routier entre la rue Dépôt et la rue des Grandes-Fourches, vers la rue Wellington Sud.

«On n'est pas contre le fait de donner beaucoup de noms de femmes ou plus de noms de femmes. Il n'y a pas de problème là dedans», assure M. Dubois.

«Même si de nombreux paragraphes où c'est indiqué priorité aux femmes, mais priorité aux femmes pour nous, ça ne veut pas dire que c'est uniquement les femmes.»

Écoutez l'entrevue accordée à Martin Pelletier.

«En mode rattrapage»

Invitée à réagir, la mairesse Beaudin s’est défendue en disant que son administration «se bat pour que les femmes aient plus de place» dans les noms de rue.

Certaines personnes ont l’impression qu’on veut effacer les accomplissements des hommes alors qu’on donne des noms de femme remarquable à Sherbrooke. 

«On est en mode rattrapage», dit-elle. 

«Nous l’avons déjà dit, il y a plus de noms de rue de roches et de fleurs que de femmes à Sherbrooke.

Selon elle, on n’attribue pas souvent des noms à de nouvelles rues sur le territoire sherbrookois. «Des noms de rues si on a en attribués cinq depuis mon mandat, c’est beau», fait-elle remarquer.

«Ça va prendre du temps avant de rééquilibrer ça.» 

À écouter aussi: 

Pierre Harvey: «Pourquoi amener ça au comité exécutif? À mon avis à ça n'a pas aucun sens»

Abonnez-vous à l’infolettre du 107.7 Estrie!Abonnez-vous à l’infolettre du 107.7 Estrie!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Martin Pelletier

Une lutte éternelle pour vaincre les fraudes au Québec
«J'entends trop souvent le mot «police», lié avec le sport, ça n'a pas de sens»
Le parcours remarquable d'une jeune athlète olympique de la région

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Les amateurs de sports
En direct
En ondes jusqu’à 00:00