Aller au contenu
Un chantier de sept semaines

Le MTQ souhaite faire disparaître les ornières sur la 10

Le MTQ souhaite faire disparaître les ornières sur la 10
Le MTQ veut corriger les ornières de l'autoroute 10 en direction est. / Google Map

Les ornières sur l’autoroute 10 à la hauteur de Deauville sont si présentes en direction est que les risques d’aquaplanage y sont accrus. 

Le ministère des Transports du Québec (MTQ) entreprendra dès dimanche soir un chantier de planage et d’asphaltage sur cet axe afin de corriger la chaussée.

Selon Isabelle Dorais, porte-parole du MTQ en Estrie, on poursuit le travail entrepris l’an dernier dans l’autre direction.   

«Le phénomène d'orniérage augmente les risques d'aquaplanage. C’est pourquoi le ministère a entrepris en 2008 ce genre d’intervention», mentionne Mme Dorais, invitée à l’émission Que l’Estrie se lève jeudi matin.

«Une attention particulière est faite sur les grands axes routiers.»

Les interventions, entre la route 112 et le chemin Saint-Roch Nord, s’effectueront sur un tronçon d’un peu plus de 4,5 kilomètres. Le chantier se déroulera au cours des sept prochaines semaines.

Ce type de travaux repousse de cinq ans l’obligation refaire la chaussée au complet, ajoute-t-elle.

On calcule que 15 000 usagers y roulent chaque jour.

Selon Mme Dorais, les pneus à clous contribuent au phénomène d’orniérage. 

Le chantier qui se déroulera le soir et la nuit sera terminé pour les vacances de la construction si tout va comme prévu.

Écoutez l’entrevue accordée à Jean-Sébastien Hammal.

Fibres d'amiante

Par ailleurs, on procédera à des travaux d’asphaltage sur la route 143, entre le 12e Rang, à
Val‐Joli, et la rue des Prés, à Windsor, et sur la route 249, entre la route 143 et la rue de la
Poudrière, à Windsor, dès le 10 juin.
Les interventions, d’une durée d’environ neuf semaines, s’étendront sur un total de 6,2 km. Elles
amélioreront à la fois le confort de roulement et la sécurité pour les usagers de la route qui
circulent dans ce secteur achalandé, indique-t-on.

«Elles permettront aussi de retirer l’enrobé actuel, qui contient des fibres d’amiante», ajoute le MTQ.

«Le procédé pour ce faire est fiable, éprouvé et il ne comporte aucun risque pour les usagers de la route, les citoyens qui résident à proximité, les travailleurs ou l’environnement.»

À lire aussi:

État des routes du Québec: «On a besoin d'une meilleure coordination»

Abonnez-vous à l’infolettre du 107.7 Estrie!Abonnez-vous à l’infolettre du 107.7 Estrie!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Marc Bryson

C’est fois, c’est la bonne pour le centre-ville de Sherbrooke
Le spectacle hommage à Olivia Newton-John s'amène le 9 août prochain
La programmation du Festival des traditions du monde est dévoilée

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Les amateurs de sports
En direct
En ondes jusqu’à 00:00