Aller au contenu
Un terrain sur la King Ouest

La famille Vachon confrontée à une décontamination de 2 M$

La famille Vachon confrontée à une décontamination de 2 M$
Jean-Sébastien Hammal / Cogeco Média

La famille Vachon est confrontée à une facture de décontamination de 2 millions $ pour un terrain contaminé par 44 000 litres d'hydrocarbures sur la rue King Ouest à Sherbrooke, vendu par Postes Canada il y a plusieurs dizaines d’années. 

L’homme d’affaires Bruno Vachon, copropriétaire de Décoration King, explique que le terrain, acheté en 2007, nécessite une décontamination, puisque 44 000 litres d'hydrocarbures ont été déversés sur le terrain. 

«On a acheté d’une compagnie à numéro qui l'avait acheté. Il y a eu une succession de transactions. C'est Postes Canada qui était propriétaire dans les années 80 et 90. Et puis, il y a eu un accident. Un réservoir d’huile à chauffage a coulé pendant des mois et des mois. 44 000 litres d'hydrocarbures se sont ramassés dans le terrain», raconte M. Vachon, lors de l’émission Que l’Estrie se lève lundi.

«Il y a eu des interventions par le ministère de l'Environnement. Il a exigé de décontaminer, mais ils ont décontaminé 32 000 litres. Là, il en reste encore 12 000 litres. Il y a 3000 gallons de ces hydrocarbures qui ont été puisés à même le puisard de la Ville. Donc, ça se promène un peu partout.»

En 2007, quand le terrain a été acheté, les Vachon savaient qu’il était contaminé.

«Le ministère de l'Environnement détermine si les terrains sont contaminés, mais les seuils de contamination, il y a les A où on peut faire du résidentiel B et C. Il était contaminé C, comme quoi on peut faire du commercial et de l’industriel», commente-t-il.

«En 2019, quand notre voisin a fait des travaux, il a découvert que chez lui en avait. Donc, il prétend que ça vient de chez nous. Donc, on a dû faire des interventions pour finalement découvrir le pot aux roses et se rendre compte que notre terrain flottait littéralement dans le benzène.»

Bruno Vachon veut interpeller les élus lors de la séance du conseil municipal de Sherbrooke. 

Il souhaite recevoir de l’aide pour une subvention soutenant la décontamination.

Écoutez l’entrevue accordée à Jean-Sébastien Hammal.

Description de l'image non disponible
Abonnez-vous à l’infolettre du 107.7 Estrie!Abonnez-vous à l’infolettre du 107.7 Estrie!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Jean-Sébastien Hammal

Le lilas japonais devient un emblème de mémoire à Lac-Mégantic
«On vit le 1er juillet à l'année longue» - Manque de logements à Magog
Participer au vidéoclip d'une nouvelle chanson

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
L'effet Lavallée
En direct
En ondes jusqu’à 12:00