Aller au contenu
Procès pour meurtre au 2e degré à Sherbrooke

Le jury délibère au procès de Kevin Sanders

Le jury délibère au procès de Kevin Sanders
Midi actualité / Cogeco Média

Depuis midi, le jury au procès de Kevin Sanders délibère sur l'accusation de meurtre au deuxième degré auquel il fait face. L'accusé a renoncé à faire ses représentations au tribunal.  

Le ministère public a invité les jurés à réécouter particulièrement les bandes vidéos de l'événement du 18 août 2020, à la Taverne urbaine, de la rue Alexandre. 

Sanders aurait violemment frappé Joël Mailhot à la tête et son décès a été constaté trois jours plus tard.

Tout en refaisant la chronologie des événements, le juge Charles Ouellet a rappelé l'arbre décisionnel pour aider les jurés à prendre leur décision.

Il a aussi rappelé que ce n'est pas parce que l'accusé ne répond pas aux commandes du juge ou des avocats que c'est un motif pour ne pas le reconnaitre coupable.   

Il faut donc considérer: est-ce que Kevin Sanders a causé la mort de Joel Mailhot? Si oui, est ce qu'il l'a fait de facon illégitime et est-ce qu'il avait l'état d'esprit requis pour commettre l'infraction? 

Si tous ces critères sont réunis, il pourrait être reconnu coupable de meurtre au deuxième degré. 

Rappel des faits par le ministère public 

Le procureur Jean Guillaume Blanchette a aussi invité les membres du jury à s’attarder à la violence des coups portés, sur les bandes de l'intérieur du bar. 

On peut y voir 18 coups de poing violents auxquels s'ajoutent 4 coups de pied. 

Il a expliqué que la caméra de surveillance est un "témoin silencieux, mais qui en dit très long sur la scène".

D'autres facteurs sont aussi mis en cause: l'homme renonce tout au long du processus d'arrestation à recourir à un avocat, il ne revient pas sur la scène pour s'enquérir de l'état de la victime. Puis, lorsqu'il est interpellé par des policiers, il aurait mentionné: "J'assume ce que j'ai fait et j'en assumerai les conséquences". 

Le juge a rappelé au jury de baser la décision sur une culpabilité hors de tout doute, sur l’ensemble de la preuve déposée. 

Abonnez-vous à l’infolettre du 107.7 Estrie!Abonnez-vous à l’infolettre du 107.7 Estrie!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Jean-François Desaulniers

«Des flèches sont décochées, mais on affirme ne pas être en campagne électorale»
Les recenseurs doivent s'assurer qu’aucun animal ne soit en détresse
Un mardi chargé pour les élus sherbrookois

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Le Québec maintenant
En direct
En ondes jusqu’à 18:30