Aller au contenu

Les prix de la viande de bœuf atteignent des sommets ces jours-ci

Les prix de la viande de bœuf atteignent des sommets ces jours-ci
Hausse du prix du boeuf / Facebook

Plusieurs facteurs peuvent expliquer l'augmentation importante du prix de la viande de boeuf.

Selon le propriétaire de la boucherie René Richard, Yves Fortin, on a vécu pareille situation en 2014.

«Mais cette année, qu'est-ce qui arrive? Dans les Cantons de l'Est, on a eu un été très pluvieux qui a fait qu'on a eu beaucoup de difficultés à récolter les foins, puis à avoir une qualité peut-être un peu moins bonne des foins», a expliqué M. Fortin, invité au micro de Jean-Sébastien Hammal lundi matin. 

«Tandis que dans le Midwest américain et dans l'Ouest canadien, où on produit la majorité de notre bœuf canadien, ils ont eu des sécheresses. On a vu tous les feux de forêt. Donc, quand on est arrivé à l'automne et durant l'hiver, il y a beaucoup d'animaux qui étaient dédiés à l'abattage qui ont été abattus l'automne passé et au début de l'hiver, qui nous a donné un petit répit dans le bœuf. Mais ça a fait une augmentation de la viande qui était dédiée à cet été qu'on n'aura pas cet été. Donc on va avoir une rareté qui va se promouvoir dans les abattoirs.» 

Moins de boeuf sur le marché

Yves Fortin entend communiquer avec des clients restaurateurs au cours des prochains jours pour prévoir des commandes.

«Dans les restaurants, c'est un peu moins pire parce qu'ils peuvent les dégeler puis les faire cuire. Mais dans le détail, ça va être très difficile. Puis j'espère juste qu'il va y avoir assez de bœuf sur le marché pour pas qu'on se fasse rationner cet été», dit l'homme d'affaires.

«Parce que tu sais, on regarde juste à l'encan de Saint-Hyacinthe oû il y avait entre 1000 et 12000 animaux. La semaine passée, il y avait 250 animaux, donc moins de bœuf rentre sur le marché. C'est sûr qu'on va s'adapter. Est-ce qu'on va être capable d'acheter du bœuf qui vient des États-Unis, d'autres pays? Je ne le sais pas. On travaille là-dessus. Ça ne sera peut-être pas l'été qu'on espérait avoir...» 

À écouter aussi :

Le prix de la viande ne cesse d'augmenter

Abonnez-vous à l’infolettre du 107.7 Estrie!Abonnez-vous à l’infolettre du 107.7 Estrie!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Jean-Sébastien Hammal

Plusieurs journées de grève des chauffeurs s’ajoutent
Mardi et mercredi: Tournée économique du Bloc Québécois en Estrie
«C'est au primaire que les jeunes décrochent, il faut s'en occuper!»

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Midi actualité
En direct
En ondes jusqu’à 15:01