Aller au contenu
Cinq ans après le décès de la martyre de Granby

Les défis encore nombreux à la DPJ

Les défis encore nombreux à la DPJ
Il y a encore bien des aspects à améliorer à la DPJ, selon Danny Roux, représentant national de la PTS en Estrie. / Archives Getty Images

Cinq ans après le décès tragique de la fillette de Granby, martyrisée en famille d’accueil, la DPJ est encore montrée du doigt. 

Danny Roux, représentant national de la PTS en Estrie, énumère les défis des services jeunesse, notamment la nécessité d'une intervention rapide en prévention et en santé mentale pour les parents et les jeunes. 

Perdurent, dit-il, des problèmes liés aux listes d'attente fluctuantes, la pénurie de personnel et la surcharge de travail des intervenants.

Des solutions proposées

M. Roux insiste sur l'importance de l'écoute des solutions proposées par les travailleurs de terrain et plaide pour une meilleure collaboration entre les différents acteurs du milieu jeunesse. 

«On a perdu beaucoup de monde sur le terrain en raison de la non-action du gouvernement et des CIUSSS. On aurait pu agir et on aurait plus de personnes en place aujourd’hui», constate-t-il.

«On a des jeunes et encore des travailleurs d’expérience qui ont décidé de rester. Il faut attirer des jeunes qui sont à l’université actuellement.»

Il critique également la gestion des CIUSSS, appelant à une plus grande proximité entre la direction et les employés pour améliorer les services.

«C'est une prise en charge commune, une prise en charge d'intervenants qui ont étudié, qui connaissent la clientèle. Des fois, ils ont des solutions et je pense que ça mérite de les entendre», commente Danny Roux.

«Ils sont sur le terrain. On l'a vu à Val-du-Lac ou ils sont sortis en disant on veut donner les bons services à ces jeunes. Présentement, on n'est pas capable. Ils ont dénoncé la situation, mais dans tous nos services jeunesse, ce qu'on voit de nos membres, ils sont toujours enclins à dire je veux donner le meilleur service à ces jeunes, à ces familles.»

Écoutez l’entrevue accordée à Martin Pelletier.

Abonnez-vous à l’infolettre du 107.7 Estrie!Abonnez-vous à l’infolettre du 107.7 Estrie!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Martin Pelletier

«Équipe volante publique» en santé, la CSN y croit!
Adil Charkaoui: aucune accusation malgré ses déclarations
Moulin à laine d'Ulverton: la réalité augmentée «Avant de perdre le fil»

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Le Québec maintenant
En direct
En ondes jusqu’à 18:30