Aller au contenu
Un dictionnaire consulté par 10 M d’internautes!

Métavers, réduflation, fauxmage, rénoviction et pickleb arrivent dans Usito

Métavers, réduflation, fauxmage, rénoviction et pickleb arrivent dans Usito
Le mot fauxmage a fait son entrée dans le dictionnaire en ligne Usito de l'UdeS. / UdeS

Des mots comme métavers, réduflation, fauxmage, rénoviction et pickleball font leur arrivée dans le dictionnaire Usito produit par l’Université de Sherbrooke.

Ces nouveaux mots reflètent l’évolution de notre société, de même que celle du vocabulaire que l’on emploie, mentionne Nadine Vincent, professeure et lexicographe, Département de communication, Faculté des lettres et sciences humaines.

Ils sont le résultat d’une veille linguistique des médias électroniques et des bases de données textuelles, plus de 400 nouveaux mots, sens et citations enrichissent chaque année le contenu d’Usito, le dictionnaire numérique gratuit lancé par l’UdeS en 2019.

«Il y a plusieurs mots qui font leur entrée cette année. On est tous témoins de tous ces nouveaux mots qui arrivent et on se demande est-ce qu'on peut l'utiliser. Est-ce qu’il est dans le dictionnaire? C’est souvent le fait qu'il soit dans le dictionnaire qui lui donne un gage de légitimité», explique la spécialiste.

«Nous, on fait l'inverse. On regarde ce qui est dans l'usage, est-ce que les gens l'utilisent? Si oui, on se dit qu’il faut qu'il rentre dans le dictionnaire.»

On a francisé les mots comme métaver, ajoute Mme Vincent. «On l’a vue dans une citation, donc ça prouve qu’il est entré dans l’usage», dit-elle, lors de l’émission Que l’Estrie se lève.

Des mots comme réduflation rénoviction et pickleball sont le reflet d’expressions souvent citées dans l’actualité, poursuit-elle.

«Ce sont des mots communs qui décrivent de nouvelles réalités et qui parlent à tout le monde.»

Ce dictionnaire est une source de fierté pour l’Université de Sherbrooke.

Usito a été visité par plus de 10 millions d’usagers individuels depuis que son accès est devenu gratuit en octobre 2019. Actuellement, il est consulté chaque année par 4 millions d’usagers individuels, au Québec et dans une vingtaine de pays – dont la France, la Belgique, le Maroc, la Suisse, l’Algérie, la Tunisie, le Congo et la Côte d’Ivoire.

«C’est un dictionnaire complet et gratuit en ligne. Il est donc accessible à tout le monde», souligne-t-elle.

Écoutez l’entrevue accordée à Jean-Sébastien Hammal.

UdeS

Source: UdeS

Abonnez-vous à l’infolettre du 107.7 Estrie!Abonnez-vous à l’infolettre du 107.7 Estrie!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Marc Bryson

Des milliers de pannes de courant
Encore un exemple d'ingérence du fédéral - Andréanne Larouche
Les cellulaires en classe, on en parle encore?

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Sans réserve
En direct
En ondes jusqu’à 15:00