Aller au contenu
Après sa démission

Philippe Pagé n’exclut pas un retour à la Ville de Sherbrooke

Philippe Pagé n’exclut pas un retour à la Ville de Sherbrooke
Philippe Pagé / Tirée de Facebook

Philippe Pagé n’exclut rien pour la suite de sa carrière, lui qui vient d’annoncer sa démission du poste de directeur des communications du cabinet de la mairesse de Sherbrooke, Évelyne Beaudin.

Invité au micro de l’émission Que l’Estrie se lève, M. Pagé, qui est maire de Saint-Camille dans la MRC des Sources, dit vivre les premiers jours de sa nouvelle vie.

Il n’exclut pas un retour à la Ville de Sherbrooke ou de jouer un rôle à nouveau dans le monde agricole, comme à l’UPA, lui qui a occupé les fonctions de directeur général de la Fédération de la relève agricole du Québec (FRAQ).

Il pourrait aussi se tourner vers des organismes ayant des besoins en matière de relations publiques.  

«Je n’exclus pas un retour à la Ville de Sherbrooke sous une autre forme. J’ai plusieurs possibilités devant mois», a-t-il lancé.

«J’ai toujours dit que Saint-Camille est mon village et que Sherbrooke est ma ville! Sherbrooke est l’une des plus belles villes du Québec. C’est une ville sécuritaire.»

Philippe Pagé a annoncé sa démission lundi, faisant suite à celle de Steve Roy qui occupait le poste de chef de cabinet de la mairesse.

Dans les deux cas, ils occupaient leurs fonctions depuis environ un an. MM. Pagé et Roy demeurent en poste pour quelques semaines afin d’assurer la transition.

Rappelons que lundi aussi la mairesse Évelyne Beaudin a dévoilé les noms des personnes qui prendront leur suite.

Le poste de chef de cabinet revient à Jasmin Roy-Rouleau. Ce dernier a toutefois été nommé par intérim.

Mme Beaudin a choisi Marc-Antoine Bélanger pour le poste de directeur des communications. Son contrat durera jusqu'à la fin du mandat de la mairesse.

Retour en politique 

M. Pagé ne rejette pas non plus un retour en politique, lui qui a été candidat de Québec solidaire aux dernières élections provinciales.

Se disant à la recherche d’une plus grande justice sociale, ce militant de l’aile gauche progressiste considère qu’une autre candidature serait un «moyen» d’y arriver.

«Si ça passe par Philippe Pagé dans un parti politique, on va le faire», a-t-il mentionné.

«On doit pouvoir travailler en équipe.» 

Écoutez l'entrevue accordée à l'animateur Jean-Sébastien Hammal.

Abonnez-vous à l’infolettre du 107.7 Estrie!Abonnez-vous à l’infolettre du 107.7 Estrie!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Jean-Sébastien Hammal

Sylvie Tanguay: «On a affaire à un gouvernement qui n'écoute pas beaucoup»
Les Coyotes de l'Arizona font leurs boîtes et changent d'adresse
Patience avec le jeune Hutson

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Le Québec maintenant
En direct
En ondes jusqu’à 18:30