Aller au contenu
Après Danielle Berthold

À son tour, Rais Kibonge songe à la mairie de Sherbrooke

À son tour, Rais Kibonge songe à la mairie de Sherbrooke
Rais Kibonge / Archives

Le conseiller Rais Kibonge songe à son tour à se présenter à la mairie de Sherbrooke.

Il pourrait être tenté à devenir chef de Sherbrooke Citoyen, poste qu’a abandonné Évelyne Beaudin, l’actuelle mairesse de Sherbrooke, la semaine dernière.

C'est sa collègue Geneviève La Roche qui occupe l'intérim, rappelons-le.

L'ex-député néodémocrate Pierre-Luc Dussault a levé la main et a dit aussi être en réflexion sérieuse pour se poste.

Lors de l’émission Midi Actualité, le président du conseil municipal et du comité exécutif a avoué réfléchir à son avenir politique comme futur chef.

«J'ai eu la chance de faire l'intérim pendant 80 jours. En ce moment, j'ai l'avantage sur tout le monde de savoir quoi ça prend. Ça a l'air bizarre, mais être à la mairie m'a montré tout ce que je ne savais pas que ça prend pour prendre la mairie.»

Des mentors

M. Kibonge dit consulter des gens en vue d’une future candidature. 

«Je suis en réflexion parce que j'ai contacté des mentors qui ont fait de la politique municipale en Estrie avant», mentionne-t-il.

«On a des discussions fréquentes sur c'est quoi qu'il faut. Je pense que ce n'est pas un choix à faire à la légère. C'est pour ça que je réfléchis.»

Taxe piscine

M. Kibonge a pu prendre ses distances de la taxe piscine mardi soir. Il s’est abstenu de voter sur l’amendement faisant que la taxe piscine pourrait disparaître l’an prochain. 

Rais Kibonge assure ne pas avoir été à l’encontre de la ligne de son parti, Sherbrooke Citoyen, la formation politique n’étant pas un «bloc monolithique». 

On a dit qu’en 2024 il y aurait une taxe piscine, mais en 2025 on peut s’arranger si on trouve d’autres sources de financement. 

«Je suis favorable à ce qui est équitable.» 

Rais Kibonge dit avoir été «cohérent avec lui-même», laissant entendre qu’il n’était pas chaud l’imposition de la fameuse taxe piscine. 

Le conseiller du district du Lac-des-Nations encourage Danielle Berthold à se présenter à la mairie de Sherbrooke. «C'est bon pour la démocratie. Plus il y a des candidats qui offrent quelque chose de concret, plus c'est bon. Fait que moi, pour le moment, ça va prendre un groupe de personnes avec qui on réfléchit pour voir.

Écoutez l’entrevue accordée à Martin Pelletier.

Abonnez-vous à l’infolettre du 107.7 Estrie!Abonnez-vous à l’infolettre du 107.7 Estrie!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Martin Pelletier

La convergence des congrès de la CAQ, QS et du PLQ
10 millions $ pour soutenir la recherche à l'Université de Sherbrooke
«Alexis Lafrenière pour le trophée Conn Smythe!» -Richard Labbé

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
En direct
En ondes jusqu’à