Aller au contenu
Taxe sur l’immatriculation

«On devrait passer notre tour pour 2025» - Danielle Berthold

«On devrait passer notre tour pour 2025» - Danielle Berthold
Danielle Berthold, conseillère du district de Desranleau / Archives Cogeco Média

Aucun des trois scénarios proposés pour une taxe sur l'immatriculation de la Ville de Sherbrooke ne convient à la conseillère indépendante Daniel Berthold.

L’élue du district de Desranleau exprime son opposition aux propositions visant à financer le développement de la Société de transport de Sherbrooke (STS).

Parmi les projets envisagés, notons l’implantation d’une voie express et le transport à la demande, projet qui a été développé dans d'autres villes.

«Je crois qu'en 2025, on devrait passer notre tour pour une application pour implanter une taxe sur l'immatriculation. 

«Que l'on prenne le temps de s'asseoir et de réfléchir comme il faut à ce qui pourrait être un plan. Mardi, on a eu un début de l'élaboration du plan stratégique de la STS, mais que l'on ne fasse pas ça à la course.»

Au Canadian Tire

Concernant le transport à la demande, la conseillère de Desranleau note qu’elle a proposé un projet-pilote dans son secteur depuis quelques mois, mais qu’il ne fonctionne pas. 

«Pourquoi ça aurait changé en quelques mois?» demande-t-elle sur les ondes de Midi Actualité mercredi. 

«C'est un autobus qui est à la disposition des gens sur un circuit et qui attend dans le stationnement du Canadian Tire une journée entière. Il est là tout le temps. Il peut faire peut-être cinq voyages. Je n'ai pas les statistiques, mais ça ne fonctionne pas. Donc, il faut le revoir.»

Concernant la ligne express, Danielle Berthold, qui a mentionné la semaine dernière être en réflexion pour se présenter à la mairie de Sherbrooke, a aussi des réticences.

«Essayez de faire ça en 25 minutes comme j'ai entendu. Les lumières ne sont pas synchronisées. La rue King, elle a deux voies dans l'est, elle en a peut-être quatre dans l'ouest. Si ça fonctionne, tant mieux, mais qu'on me le prouve. On devrait travailler un petit peu sur le covoiturage.» 

La taxe à 49 $ privilégiée

Les élus de Sherbrooke seront appelés à voter mardi prochain, au conseil municipal, à propos de la tarification de la taxe sur l’immatriculation.

Sur les trois scénarios proposés mardi, celui privilégié par le conseil d’administration de la STS prévoit une taxe de 49 $ par véhicule par année.

Cette alternative permettrait d’offrir un abonnement mensuel diminué de moitié pour les jeunes de 12 à 17 ans, alors que l’abonnement actuel pour les 21 ans et moins est de plus de 66$ par mois. 

Rappelons que la STS veut augmenter sa fréquence de 5% d'ici 2032 et son achalandage de 15%.

Écoutez l’entrevue accordée à Martin Pelletier.

Abonnez-vous à l’infolettre du 107.7 Estrie!Abonnez-vous à l’infolettre du 107.7 Estrie!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Martin Pelletier

«Alexis Lafrenière pour le trophée Conn Smythe!» -Richard Labbé
Rassemblement à Bromont : «Ça amène beaucoup d'espoir dans les rangs libéraux»
Un commerçant demande à la Ville de revoir ses plans

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Sans réserve
En direct
En ondes jusqu’à 15:00