Aller au contenu
Réforme de l'IVAC

«Une petite rente équivalant à l'aide sociale», Pierre-Hugues Boisvenu

«Une petite rente équivalant à l'aide sociale», Pierre-Hugues Boisvenu
Pierre-Hugues Boisvenu / Archives PC

Du jour au lendemain, des parents dont les enfants ont été assassinés vont recevoir un avis annonçant qu’ils ne seront plus indemnisés, peu importe leur état et comment ils vont et doivent retourner au travail.

L'ancien sénateur Pierre-Hugues Boisvenu dénonce la réforme adoptée par le gouvernement caquiste en octobre 2021 qui entraînera l'abandon de victimes d'actes criminels à l'automne prochain. La loi 84, qui élargit la notion de victime, mais introduit un délai d'indemnisation maximale de trois ans.

«La loi 84 qui a été adoptée par le gouvernement en 2021 et élargissait la notion de victime, on était d'accord avec ça. Mais il y avait une clause dans la loi qu'on a apprise. Il y a peut-être une année où le ministre, rétroactivement, retirait le droit aux victimes qui étaient compensées à long terme. On compensait la perte de salaire, un peu comme à la CSST (CNESST), qui est l'équivalent d'à peu près le deux tiers du salaire. Et c'est cette rente, rétroactivement, on l'abolit au 14 octobre prochain et les gens recevront une petite rente équivalant à l'aide sociale pour le temps qu'ils seront sous le régime d'indemnisation.»

La période de trois ans est un chiffre tout à fait arbitraire, ajoute M. Boisvenu, invité lors de l'émission Que l’Estrie se lève lundi matin.

La réforme, dit-il, pourrait placer de nombreuses victimes, surtout des femmes, dans une précarité économique. 

Écoutez l’entrevue accordée à Jean-Sébastien Hammal.

À écoutez aussi:

«Présentement, je suis zéro fonctionnel pour aller travailler» - Émilie Arsenault

Abonnez-vous à l’infolettre du 107.7 Estrie!Abonnez-vous à l’infolettre du 107.7 Estrie!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Marc Bryson

Une édition réussie pour la Classique PIF à Sherbrooke
Le contrat de Slafkovsky: «C'est un paris à prendre» - Jérémy Filosa
«Le Canadiens a les mains pleines pour ce repêchage-là»

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Musique
En direct
En ondes jusqu’à 07:00