Aller au contenu
Que l'Estrie se lève

Une nouvelle taxe kilométrique: complexe et coûteuse

Une nouvelle taxe kilométrique: complexe et coûteuse
La taxe kilométrique viendrait compenser l'électrification grandissante des véhicules. / Archives Getty Images

Un rapport de la Chaire de recherche en fiscalité et en finances publiques de l'Université de Sherbrooke propose une taxe kilométrique au Québec.

Selon le journaliste économique et technologique Alain McKenna, cette nouvelle taxe viendrait remplacer les revenus de la taxe sur l'essence avec l'électrification grandissante des véhicules. 

Son application serait complexe et coûteuse, dit-il.

«Ça serait possible, mais vraiment très compliqué. Entre autres choses, ça coûterait cher à mettre en place parce que ça demanderait évidemment de calculer le kilométrage, véhicule par véhicule. Ça demanderait des outils, au minimum des outils technologiques, par exemple un GPS ou une voiture connectée», entrevoit-il.

«Ça coûterait très cher. Sinon, il faudrait mettre en place une espèce de système de renouvellement d'immatriculation qui passerait par une prise de photos. Donc, il y a un petit casse-tête technique juste là.»

M. McKenna soulève aussi des questions d'équité entre les résidents urbains et ruraux.

«On taxe combien, qui, comment et quand? Selon qu'on est en ville ou en banlieue ou en campagne, l'accès à d'autres modes de transport n'est pas le même. Si on a un véhicule à essence, un véhicule électrique, évidemment, on ne paye pas les mêmes taxes aux mêmes places parce qu'on ne se branche pas ou on ne fait pas le plein de la même façon. Donc, toutes ces choses devraient amener à créer, selon ce que les chercheurs disent, une espèce de taxe extrêmement modulable qui varierait pratiquement d'une personne à l'autre. Donc ce serait assez compliqué à gérer.»

Ils évoquent aussi les défis de financement de l'infrastructure routière et la possibilité de péages pour les visiteurs.

Écoutez l’entrevue accordée à Jean-Sébastien Hammal.

Tirée de Facebook

Source: Tirée de Facebook

À écouter aussi:

Les commissaires Nathalie Normandeau et Luc Ferrandez débattent de la question.

Abonnez-vous à l’infolettre du 107.7 Estrie!Abonnez-vous à l’infolettre du 107.7 Estrie!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Jean-Sébastien Hammal

Une future piste cyclable qui soulève des questions
«On vit le 1er juillet à l'année longue» - Manque de logements à Magog
Le campement pro palestinien est illégal, dit le recteur Pierre Cossette

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Que l'Estrie se lève
En direct
En ondes jusqu’à 10:00