Aller au contenu
En utilisant la loi 31

Magog va de l'avant avec le projet les Jardins de la falaise

Magog va de l'avant avec le projet les Jardins de la falaise
La construction de l’immeuble doit se réaliser sur la rue Sergent-Arthur-Boucher. / Fournie

Plus rien ne peut empêcher le projet domiciliaire les Jardins de la falaise à Magog.

Comme prévu, mardi soir, la municipalité a recours aux nouveaux pouvoirs prévus dans la loi 31 du gouvernement du Québec pour autoriser le projet sans avoir à faire face à un éventuel scrutin référendaire des citoyens opposés.

Le projet, rappelons-le, prévoit la construction d’un immeuble de deux étages de moins de 20 logements sur la rue Sergent-Arthur-Boucher.

Lors de la séance, le conseiller municipal Samuel Côté a félicité ses collègues pour ne pas avoir cédé aux pressions d’une minorité de citoyens qui s’étaient opposés à ce développement.

«J’ai reçu plusieurs courriels de citoyens contents parce que c’est un bon projet», a-t-il déclaré.

Nathalie Pelletier

Mercredi matin, au micro de l’animateur Jean-Sébastien Hammal, la mairesse Nathalie Pelletier a expliqué pourquoi la Ville a eu recours à la loi 31 pour aller de l’avant dans ce dossier.

Elle a mentionné que le projet était dans les cartons depuis plusieurs années et que des modifications avaient été apportées. 

Des consultations ont eu lieu. Des gens du secteur ont exprimé des craintes, poursuit-elle.

«La loi 31 est arrivée. C’est un nouvel outil. On s’est demandé si on arrêtait ou si on poursuivait», a-t-elle déclaré.

«On a décidé de poursuivre.»

Rappelons que la Ville a utilisé les nouveaux pouvoirs que lui accorde le projet de loi 31 adopté par le gouvernement pour éviter la tenue d'un registre. De cette façon, les citoyens ne pourront pas forcer un référendum

Écoutez l’entrevue accordée à Jean-Sébastien Hammal.

 

Abonnez-vous à l’infolettre du 107.7 Estrie!Abonnez-vous à l’infolettre du 107.7 Estrie!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Marc Bryson

Sylvie Tanguay: «On a affaire à un gouvernement qui n'écoute pas beaucoup»
Des prescriptions trois fois plus élevées au Québec que la moyenne nationale
Patience avec le jeune Hutson

Vous aimerez aussi

0:00
6:48
L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
En direct
En ondes jusqu’à