Aller au contenu
Candidature de Denis Coderre au PLQ

Karine Vallières souhaite une véritable course à la chefferie

Karine Vallières souhaite une véritable course à la chefferie
Karine Vallières présente ses oeuvres dans le cadre de l'événement Sculptures des Sources à Val-des-Sources. / Fournie

L’ancienne députée libérale Karine Vallières voit d’un bon oeil la candidature de Denis Coderre à la chefferie de son parti.

«Peu importe la candidature, c'est une bonne nouvelle que des gens décident encore aujourd'hui de se lancer, malgré la morosité que la population a envers les politiciens. Ce sera toujours de bonnes nouvelles, peu importe les personnes qui vont décider de se lancer, surtout dans une course à la chefferie», explique-t-elle. 

«Comme membre du Parti libéral, encore aujourd'hui, mon souhait le plus cher, c'est qu'il y ait une course à la chefferie. Pour ça, il faut qu'il y ait plusieurs candidats. On peut vraiment avoir une bataille d'idées, un renouvellement.»

L'ex-maire de Montréal a lancé officiellement sa campagne à la chefferie du PLQ vendredi. Présent devant le parlement, il a dit souhaiter se faire élire sur la Rive-Sud de Québec.

«Comme simple citoyenne, j'ai besoin de retrouver dans les propositions qui sont faites ce que j'aurais voulu que le parti soit quand j'ai décidé de quitter», a mentionné l’ancienne députée de Richmond.

«Je souhaite ardemment qu’on va réussir à amener le Parti libéral du Québec en 2024 2025.»

Sculptures des Sources

Karine Vallières présente ses œuvres à l'événement Sculptures des Sources lors de ce week-end de la Fête nationale à Val-des-Sources.

Il s’agit d’un évènement culturel et touristique pour artistes professionnels en sculpture et en arts visuels 3-Dimensions provenant de toutes les régions du Québec.

«Je travaille beaucoup la céramique. Ensuite je fais un peu de peinture, mais là pour la sculpture, c'est en céramique. Et sinon, j'ai utilisé aussi de l'ardoise que l'on retrouve beaucoup dans notre région, autant du côté de Richmond que du côté de Val-des-Sources», dit-elle.

Écoutez l’entrevue accordée à Marc Toussaint.

À écouter aussi:

«Apprendre à vivre avec ses limites» - Karine Vallières

À lire aussi:

Il traîne encore une «odeur de magouilles» - Robert Benoit

Abonnez-vous à l’infolettre du 107.7 Estrie!Abonnez-vous à l’infolettre du 107.7 Estrie!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Marc Toussaint

Des travaux pour encore quelques jours
La municipalité de Coaticook reprend son souffle
Hiver moins froid, été à fourmis

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Musique
En direct
En ondes jusqu’à 07:00