Aller au contenu
Immigration temporaire

Une rencontre «mi-figue, mi-raisin» entre Trudeau et Legault

Une rencontre «mi-figue, mi-raisin» entre Trudeau et Legault
Alexis Brunelle-Duceppe / Tirée de Facebook

Le bilan de la rencontre entre les premiers ministres Justin Trudeau et François Legault est «assez mi-figue, mi-raisin.»

Le qualificatif a été formulé par le député bloquiste Alexis Brunelle-Duceppe, mardi matin lors de l’émission Que l’Estrie se lève, au lendemain de la rencontre tenue à Québec sur la gestion de l'immigration temporaire dans la province,

Le gouvernement caquiste demandait 1 milliard $. On demandait un peu plus de clarification et de précisions. La rencontre a laissé un goût amer à François Legault, résume le député de Lac-Saint-Jean.

«Il y a eu beaucoup de choses qui ont été dites hier, mais peu de concret. Je pense qu'on peut juste cibler le 750 millions $ qui est d'ailleurs un montant substantiel et dont tout le monde se réjouit pas mal. On a dû poser une centaine de questions là-dessus à la Chambre des communes par rapport au remboursement des coûts de l'accueil des demandeurs d'asile», soutient-il.

«Donc, le 750 millions, je pense que c'est une bonne nouvelle. Ça a été beaucoup de travail et c'est une victoire de Québec et du Bloc québécois. Maintenant, pour le reste, c'est assez flou.»

Un an et demi plus tard

La question de la réduction des délais pour obtenir un permis de travail pour les demandeurs d'asile reste en suspend. «On disait ça en octobre 2022. On est rendu un an et demi plus tard et on n’a toujours pas descendu les délais pour obtenir un permis de travail pour les demandeurs d'asile qui sont des gens qui veulent travailler et qui ne veulent pas se retrouver sur l'aide sociale», déplore-t-il. 

«Malheureusement, aujourd'hui, à l'heure où on se parle, 20 % des prestataires d'aide sociale au Québec, ce sont des demandeurs d'asile. Tout simplement parce que le gouvernement fédéral ne fait pas sa job et est incapable de délivrer des permis de travail.»

Lors de son interview, M. Brunelle-Duceppe a également abordé les défis de l'intégration des immigrants en dehors des grands centres et la crise du logement, insistant sur la nécessité d'une meilleure gestion fédérale de l'immigration.

Écoutez l’entrevue accordée à Jean-Sébastien Hammal.

 À écouter aussi:

Grande entrevue avec la ministre de l'Immigration : «On s'attend à ne pas avoir plus que 22% des demandeurs d'asile»

Abonnez-vous à l’infolettre du 107.7 Estrie!Abonnez-vous à l’infolettre du 107.7 Estrie!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Jean-Sébastien Hammal

13 juin : l'anniversaire de Jacques Rougeau!
L’UDS et le FBI pour démanteler un réseaux de proxys résidentiels
On redoute d’importants ralentissements

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
L'effet Normandeau
En direct
En ondes jusqu’à 12:00