Aller au contenu
Vague de chaleur

S'hydrater, se rafraîchir et réduire l’effort physique, dit la Santé publique

S'hydrater, se rafraîchir et réduire l’effort physique, dit la Santé publique
La Santé publique offre des conseils afin de bien traverser la période de chaleur qui frappera la région. / Fournie

La Santé publique répète trois «messages clés» afin de bien traverser la période de chaleur qui frappera la région dans les prochains jours. 

On invite la population à bien s’hydrater en buvant de l’eau, à se rafraîchir en privilégiant les activités au frais ou à l’ombre et en favorisant les vêtements légers ainsi qu’en réduisant les efforts physiques en durée et en intensité, énumère Emmanuelle Denault, médecin résident en Santé publique.

«La première chose, il faut boire de l'eau régulièrement, puis il faut diminuer aussi la température de son corps. Ce n'est pas le temps d'aller faire du jardinage à l'extérieur. Il faut vraiment se rafraîchir, prendre des bains, des douches fraîches, utiliser des vaporisateurs d'eau, des serviettes froides», explique-t-elle. 

«Puis le troisième aspect, c'est de réduire la température du logement. On peut mesurer la température du logement et se déplacer dans la pièce la plus fraîche. C'est vraiment important de fermer les fenêtres, de fermer les rideaux de jour pour éviter que la chaleur, que le soleil dans le fond réchauffe à l'intérieur. Puis à partir de 20 h, c'est là qu'on recommande d'ouvrir les fenêtres, de faire un courant d'air pour faire diminuer la chaleur qui s'est accumulée pendant la journée.»

En températures élevées, les coups de chaleur sont possibles. «On peut avoir un inconfort avant, la peau moite, des crampes liées à la chaleur», dit-elle.

«Après, c’est une grande fatigue, des étourdissements. Il faut rester alerte aux symptômes. On souhaite justement que les gens prennent des mesures de précaution pour ne pas se rendre-là.»

Pour la dernière semaine de classe, la Santé publique s’est préparée avec ses partenaires du monde scolaire, ajoute Mme Denault. 

«On n'est pas là pour prendre des décisions à leur place. On est là pour soulever des pistes de réflexion puis de voir comment ils peuvent s'ajuster», dit-elle.

Écoutez l'entrevue accordée à Marc Toussaint.

À écouter aussi:

Des records de chaleur dans les prochains jours?

 

À lire aussi:

Ouverture hâtive des piscines municipales

Une trousse pour combattre la chaleur cet été

 

 

Abonnez-vous à l’infolettre du 107.7 Estrie!Abonnez-vous à l’infolettre du 107.7 Estrie!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Marc Toussaint

Bien planifier son passage à la douane
Une intersection près du Carrefour sous la loupe de la Ville
De nombreux vacanciers se présentent à la douane américaine

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Que l'Estrie se lève
En direct
En ondes jusqu’à 10:00