Aller au contenu
Chefferie de Sherbrooke Citoyen

Christine Labrie ferme définitivement la porte à se présenter

Christine Labrie ferme définitivement la porte à se présenter
Christine Labrie / Archives

La députée de Sherbrooke Christine Labrie ferme définitivement la porte à se présenter à la chefferie de Sherbrooke Citoyen.

L’élue de Québec solidaire dit vouloir assurer l’intérim comme coporte-parole de la formation politique de gauche. Toutefois, sur les ondes du 107,7 Estrie mardi matin, elle a répété être intéressée par la politique municipale.

«J'ai un intérim à Québec solidaire qui se termine au milieu du mois de novembre, le 16 novembre pour être exact. Donc, c'est incompatible avec cette course à Sherbrooke Citoyen», constate-t-elle.

«Le milieu municipal m'a toujours intéressé. C'est là que j'ai commencé en politique. Je trouve qu'il se passe de très belles choses à travers le Québec dans le milieu municipal. Je suis ça de très près, mais ce n'est pas une option qui est possible en ce moment avec mes engagements.»

La course à la chefferie de Sherbrooke Citoyen débutera dans quelques semaines. L'ouverture des candidatures se fera le 22 août. Le 21 septembre a été choisi pour la fermeture des mises en candidature. La campagne sera lancée officiellement le lendemain.

La dernière fois sur les ondes du 107,7 Estrie, Mme Labrie n'avait pas fermé complètement la porte à cette éventualité. 

Réfection des piscines

Invitée à commenter le dossier de la réfection des piscines à Sherbrooke, Christine Labrie a déploré la façon dont les subventions gouvernementales sont allouées aux municipalités québécoises pour des projets d'infrastructures sportives et récréatives. 

Elle souligne le déséquilibre entre les demandes, s'élevant à près de 3 milliards $, et l'enveloppe disponible de 300 millions $. 

Lundi, la députée Geneviève Hébert avait refusé de prendre le blâme dans le dossier de la rénovation des piscines municipales à Sherbrooke. Le gouvernement de la CAQ a répondu aux demandes de la Ville de Sherbrooke, a dit l’élue de Saint-François. 

Mme Labrie critique aussi le manque de ressources municipales pour réaliser ces projets et s'interroge sur les critères de sélection des projets financés et suggère que les municipalités devraient avoir plus d'autonomie financière. 

Écoutez l’entrevue accordée à Steve Roy.

Abonnez-vous à l’infolettre du 107.7 Estrie!Abonnez-vous à l’infolettre du 107.7 Estrie!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Steve Roy

160 000 entrées à la Fête du lac
Ce n'est pas dans la poche pour Kamala Harris
«Je suis né dans le domaine du rodéo»

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
L'effet Lavallée
En direct
En ondes jusqu’à 12:00